Un bruit qui altère votre perception des syllabes

Dans ce court article, j’illustrerai le processus de compréhension des syllabes par le cerveau au moyen d’une petite « expérience amusante » de psycholinguistique. Il s’agit en fait d’une illusion auditive, basée sur la manipulation des indices acoustiques, qui est à la base d’une étude que nous avons réalisée et qui devrait être publiée sous peu.

Considérons cet enregistrement de parole:

          (1) : « Alda »

Vous devriez entendre sans ambiguïté le pseudomot* « Alda ».

Lorsqu’on écoute le même enregistrement dans un bruit de fond « blanc » (c’est à dire couvrant uniformément toutes les fréquences sonores) continu, il reste facile de reconnaître le pseudomot :

          (2) : « Alda » + bruit

À présent, rajoutons à ce bruit blanc un « blob » à une fréquence particulière et à un instant bien précis. Voici le blob et le bruit, sans le pseudomot :

          Bruit + blob

Et si l’on superpose à notre enregistrement de « Alda » de départ le bruit et le blob que nous venons de créer…

     (3) : « Alda » + bruit + blob

… on ne perçoit plus le pseudomot « Alda » mais « Alga » ! En comparant la situation (2) et la situation (3) ci-dessus, on constate donc que la superposition à un son de parole d’un petit bruit sans signification, le « blob », à une fréquence précise, peut faire basculer notre perception d’une syllabe à une autre. L’illusion n’est pas parfaite, le son (3) ne paraît pas vraiment « naturel » à l’oreille (ce n’est pas le but de l’expérience), néanmoins tous les sujets testés jusqu’à présent identifient ce son comme un « ga » plutôt qu’un « da ».

Cette petite expérience auditive illustre le fait que, pour identifier les syllabes, notre système auditif se base sur des détails assez fins du son (appelés « indices acoustiques »). Ici le blob a été disposé exactement sur l’un des indices acoustiques impliqués dans la différenciation entre les syllabes « da » et « ga », de manière à induire en erreur le système auditif. L’indice acoustique en question correspond aux deux « bandes » horizontales autour de 0.4 secondes, visibles sur la figure (1). Dans la situation (2) ces bandes sont correctement perçues par le système auditif, ce qui permet l’identification du son « da ». En revanche, dans la situation (3), l’ajout du blob vient perturber la perception de l’indice acoustique, entraînant une erreur dans la compréhension de la syllabe.

Le but de l’expérience que nous réalisons n’est pas seulement de démontrer ce phénomène de bascule perceptive mais surtout de mesurer la sensibilité des sujets à l’indice acoustique en faisant varier l’amplitude du blob et en observant si leur perception du son est altérée ou non.


*un pseudomot est un mot sans signification.

Illustration : Alphabet usuel, par Adrien Marie (1885). [source : Gallica]

Une réflexion sur « Un bruit qui altère votre perception des syllabes »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Validation de la saisie. *